Parti Socialiste de Fontenay-sous-Bois
Parti Socialiste de Fontenay-sous-Bois

« Fontenay actus » numéro 2

Edito : Bonne rentrée à tous !

Après un été encore marqué par des actes de barbarie ignobles, par une surenchère dans les débats sur la place des religions dans l’espace public, dénaturant parfois la laïcité, l’enjeu du « Vivre ensemble » n’a jamais été aussi vital.

Parce que l’Education est le meilleur antidote contre les fondamentalismes, les extrémismes de tous bords, nous souhaitons qu’elle reste une priorité dans notre pays et dans notre ville.

A Fontenay, parents, enseignants, élus… ont agi pour obtenir l’annulation des fermetures de classe. Grâce à cette mobilisation, sur les six fermetures prévues, quatre ont été finalement  annulées  .

Patrice BEDOURET

Secrétaire de section

URBANISME :   Aux Alouettes, il faut privilégier la qualité de vie des habitants

Le 31 mai dernier, une réunion publique a clôturé plusieurs mois de concertation entre la municipalité et les habitants, sur l’avenir d’un quartier enclavé entre l’autoroute A86, les voies ferrées, … Les problèmes récurrents furent abordés : circulation, sécurisation des piétons, accès RER, pollution, propreté, stationnement, dégradation des routes, trottoirs, … Deux scénarios d’aménagement ont été présentés, le premier avantageux en termes financiers pour la ville est basé sur la construction de 25 000 m2 de bureaux sur 7 niveaux et 80 logements dont 30 % de social, le second ne prévoit lui  que des logements. Les habitants ont manifesté leur inquiétude sur la densification envisagée, la hauteur des bâtiments, l’arrivée de nouveaux salariés (après ceux de la Société Générale), la perspective de vivre dans un quartier en travaux pour de très longues années… Le quartier des Alouettes ne doit en effet pas être uniquement la « vache à lait » de la ville alimentée grâce aux rentrées fiscales des opérations d’immobilier de bureaux.

Place Moreau-David : un début de réflexion sur l’aménagement

Notre liste « Un nouvel élan pour Fontenay » avait en 2014 inscrit l’aménagement de l’entrée de ville côté bois, comme un projet d’urbanisme prioritaire. Après des dizaines d’années de « silence radio » sur le sujet, le conseil de quartier Bois – Clos d’Orléans a pu enfin découvrir en juin dernier, quelques propositions d’aménagement. Il est en effet urgent de doter ce secteur d’un vrai projet alliant environnement, voirie de qualité, circulations douces, offre commerciale, aménagement du marché…

SECURITE : Au Bois cadet, une position étonnante de deux élus de la majorité

Lors du dernier Conseil de Quartier Bois Cadet-Montesquieu-Le Terroir, au cours d’un débat sur la sécurité, un Maire adjoint a estimé totalement inutile le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) rejoint en cela par une autre Maire-adjointe. Le premier est Maire adjoint délégué à la Politique de la ville et à la réussite éducative . La seconde est Maire adjointe déléguée à la Démocratie et à la citoyenneté. On sait que les CLSPD, sous la présidence du Maire, ont pour mission essentielle de coordonner tous les moyens mis en œuvre pour prévenir la délinquance et assurer la sécurité. C’est donc dans ce cadre que les services municipaux, la justice, la police nationale, municipale, l’Education nationale, les associations s’efforcent d’agir en concertation et dans le respect des compétences de chacun. Manifestement, il y a erreur de casting. Cela prête à rire, sauf pour les habitants qui vivent au quotidien des problèmes d’incivilités, de sécurité, d’agressions.

DEMOCRATIE LOCALE  Signe des temps ?

Mars 2014, Jean François  VOGUET élu Maire par 9 756 voix

Juin  2016,  Jean Philippe GAUTRAIS élu Maire par 36 voix

Le rire permet parfois de voir crument la réalité, ici celle de la démocratie… Mauvais signe des temps…

SPORTS : En août, une ouverture bénéfique des équipements

Au plus profond du mois d’août, pouvoir pratiquer un sport est un moyen de profiter de la ville et du plaisir de vivre ensemble… Aux Rigollots, on aimait se retrouver le dimanche matin au gymnase Delaune pour des baskets « mixte, trans-social, trans-générationnel ». Un créneau a été donné aux jeunes filles du club et c’est tant mieux pour le sport féminin ! Les cityparks permettent une pratique ludique et facile. Les salariés du Val de Fontenay se retrouvent à la pause déjeuner pour des parties de foot-ball et de basket toniques et pleines de bonne humeur, rue Fernand Léger au milieu des tours. D’autres ont leurs habitudes au stade Le Tiec, toujours ouvert, et l’ultimate (rugby-frisbee) amateur y est joyeux. Certains « footent » au stade Coubertin. On attend l’ouverture d’un terrain de basket en accès libre aux Rigollots quartier qui en est dépourvu. Simplement mais sûrement le brassage social, générationnel, et sportif donne une pâte bien sympathique à nos quartiers.

EN BREF…

-Vu de droite : La droite Fontenaysienne  aime se présenter autour de son chef de file UDI comme modérée, pragmatique, moderne… Le problème est que cette droite est un « attelage à deux têtes », la co-leader du groupe des élus, adhérente des Républicains (Ex UMP) est en effet un des soutiens les plus affirmés à Nicolas Sarkozy, un homme bien connu pour ses idées sulfureuses et ses affaires. L’on savait déjà l’UDI à la remorque des Républicains au niveau national, et à Fontenay ?

Installation de la fibre optique : Alors que  l’opérateur Orange déploie la fibre sur notre ville pour les particuliers, l’association du Plateau a alerté Monsieur le Maire sur l’absence de convention avec la ville. Au vu des problèmes importants rencontrés avec Noos-Numéricâble par le passé, cette demande est légitime. La réponse est attendue…

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *